5 comments
  1. Maxime Lambert said:

    Merci pour ce splendide exercice! À nous maintenant de faire circuler votre message!

    Maxime Lambert
    Maîtrisant en linguistique, Université Laval

  2. Pierre-Marc Drouin said:

    Beau. Touchant.

  3. Marie said:

    Mes félicitations !

    Propos très bien «illustrés», pas de jeu de mots ici. Bref, je passe le message, clair, crédible et sympathique.

    Marie
    Étudiante en rédaction

  4. caroline said:

    Quelle belle initiative ! Merci !!! Je suis touchée de voir la solidarité dont nous sommes capables. Ne lâchons surtout pas, il faut continuer, plus que jamais, à travailler pour une société à notre image, avec nos valeurs.

    Caroline Rancourt
    Enseignante

  5. Guy Archambault said:

    J’ai vu. J’ai lu.

    C’est bien résumé.

    Ça me rappelle les idées que j’avais émise il y a 4 ou 5 ans.
    S’il y avait des chercheurs indépendants qualifiés pour tester la validité
    et l’ampleur des économies sous-jacentes à ces idées, ce serait intéressant.

    1- Que ce soit les cégeps qui attribuent des diplômes de bac.
    dans tous les domaines qui ne requièrent que peu ou pas d’équipement spécialisé
    (en psycho, en lettres, en socio, en économie, en droit, en math, etc.)

    2- Que tous les professeurs chargés de cour dans les université deviennent à plein temps
    dans les cégeps pour assurer cette formation.

    3- Que la formation au bac dans ces domaines passent de 5 ans à quatre ans (2 + 2)
    compte tenu que le nombre de cours par trimestre au cégep pour les étudiants sont d’environ
    25 heures, alors qu’elles sont de 15 heures à l’université (total d’heures au cégep en deux ans = 100; total en 3 ans à l’université = 90).

    4- Imaginez les économies pour tout le monde sans compter les effets bénéfiques indirects :
    revalorisation des régions, diminution des frais de transports et de logement pour une majorité
    des étudiants, recentration de l’université sur son premier rôle de recherche et de formation de chercheurs, etc..

    Bye !

    Guy